Aider votre fille à soulager les symptômes du syndrome prémenstruel et les règles douloureuses

partager:

ALWAYS Aider votre fille à soulager les symptômes du syndrome prémenstruel et les règles douloureuses

Comment calmer les douleurs des règles

Votre fille a probablement entendu parler du syndrome prémenstruel (SPM) et des douleurs de règles, mais elle ne sait peut-être pas exactement de quoi il s’agit ni comment y faire face.

Pour certaines filles, le syndrome prémenstruel signifie se sentir un peu mal en point, alors que pour d’autres, les règles douloureuses et les sautes d’humeur peuvent être vraiment handicapantes.

Regardons cela de plus près et voyons ce que vous pouvez faire.

Mask Group 149

Ce qu’elle pourrait ressentir

Il est fort probable que votre fille manifeste un ou plusieurs des symptômes du syndrome prémenstruel suivants à l’approche de ses règles :

gridImg1

Maux de tête

gridImg2

Nausées

gridImg3

Crampes

gridImg4

Boutons/acné

gridImg5

Sautes d’humeur

gridImg6

Ballonnements

Ces symptômes culminent en général juste avant le début des règles, puis disparaissent pendant les règles.

Mask Group 149

Gérer les sautes d’humeur

Les sautes d’humeur peuvent être plus ou moins intenses et aller d’une simple irritabilité à une envie de pleurer en passant par la colère ou l’anxiété.

Aidez votre fille à gérer ses montagnes russes émotionnelles en l’encourageant à :

gridImg1

Pratiquer des exercices de respiration profonde – la méditation aide à calmer le corps et l’esprit.

gridImg2

Adopter une alimentation saine et équilibrée – peut-être votre fille a-t-elle de grosses envies de frites, de glaces ou de hot dogs pendant ses règles, mais d’importantes quantités de sel, de sucre et de graisse peuvent gravement nuire à son humeur et sa santé.

gridImg3

Pratiquer une activité physique quotidienne - invitez-la à être active au moins 20 minutes par jour, même si ce n’est qu’une petite marche rapide.

gridImg4

Bien dormir – encouragez-la à dormir au moins huit heures par nuit, en particulier la semaine qui précède ses règles.

Mask Group 149

Calmer les douleurs des règles

Les règles douloureuses peuvent se manifester par des douleurs aigües qui vous plient en deux ou des douleurs sourdes et diffuses dans le ventre et le bas du dos. Chez certaines filles, cela peut également se manifester par des vertiges, des nausées, des diarrhées ou même des vomissements.

Pour calmer les douleurs des règles si votre fille souffre de crampes, recommandez-lui d’essayer une ou plusieurs des méthodes suivantes :

  1. Pratiquer une activité physique, car l’exercice et les étirements soulagent les crampes
  2. S’allonger et se masser le ventre pour détendre les muscles
  3. Prendre un bain chaud
  4. Placer une bouteille d’eau chaude sur le bas du ventre
  5. Demander à son médecin des remèdes ou des médicaments pour soulager les symptômes

Si votre fille se sent toujours très mal en point, qu’il s’agisse de douleurs de règles particulièrement intenses ou la sensation d’être déprimée, conseillez-lui de tenir un journal de ses symptômes pendant deux ou trois cycles. Elle pourra ensuite l’emmener chez son médecin pour voir avec lui si tout est normal.

Mask Group 149

« Comment j’ai appris à gérer mes règles très douloureuses »

Evie, 14 ans, souffre de règles douloureuses depuis qu’elle a eu ses premières règles à 11 ans. Voici son histoire.


« Mes symptômes prémenstruels ne sont pas si terribles que ça, même si parfois j’ai mal au ventre et je ne suis pas de très bonne humeur, et au début mes douleurs menstruelles étaient supportables. Mais après un an, cela a commencé à empirer.
Je me rappelle avoir vomi alors que je me préparais pour l’école, puis m’être allongée sur le carrelage de la salle de bains parce qu’il était froid et que j’étais en nage. Ma mère m’a donné des antalgiques mais ça n’a rien fait. Je me suis dit que je détestais être une femme et je ne voulais plus jamais avoir mes règles !
C’est arrivé deux autres fois, alors on est allé chez le médecin qui m’a dit que j’avais des crampes menstruelles très intenses, ou dysménorrhées. Il m’a prescrit des médicaments que j’avais un peu peur de prendre au début. Mais quand j’ai dû rentrer plus tôt de l’école le lendemain à cause de la douleur, j’ai pris un cachet et fermé les rideaux, puis je me suis couchée . Lorsque je me suis réveillée, je me sentais beaucoup mieux.
Aujourd’hui, je gère bien mieux mes douleurs menstruelles. Et je n’ai pas toujours besoin de prendre un cachet. Si la douleur n’est pas trop insupportable à l’école, je vais aux toilettes et je fais des étirements et des flexions des jambes pour la soulager. À la maison je fais d’autres d’étirements ou je me roule en boule dans mon lit avec une bouillote. Je mets aussi un masque pour les yeux et j’écoute de la musique relaxante pour m’aider à m’endormir. Et je bois beaucoup d’eau, ce qui semble les faire passer ! »

Vous voulez en savoir plus sur la puberté et les règles ?

gridImg1

Lisez notre article Est-ce que c’est normal ?

gridImg2

Aidez votre fille à gérer son cycle avec le Calendrier menstruel Always

gridImg3

Lorsque le moment est venu de parler de sexe et de relations, lisez cet article

Gestion des cookies