N’ayez pas peur de votre premier rendez-vous chez le gynécologue

partager:
Trois filles assises dans un skatepark en train de regarder leurs téléphones

Le premier rendez-vous chez le gynécologue est souvent source de stress, en particulier chez les adolescentes qui entrent tout juste dans la puberté. Afin de réduire autant que possible ce sentiment de tension avant la consultation, il est bon de bien s'y préparer et de savoir ce qui vous attend lors de votre premier examen gynécologique.

    Quel est le bon moment pour votre premier rendez-vous chez le gynécologue ?

    Quel est le meilleur moment pour consulter un gynécologue ? Il est recommandé de prendre un premier rendez-vous chez le gynécologue entre l’âge de 13 et 17 ans. C'est le moment idéal pour une adolescente ; à cet âge, elle a généralement déjà eu ses premières règles. De nombreuses jeunes filles hésitent à consulter un gynécologue parce qu'elles ne remarquent aucun symptôme alarmant. Cependant, il est important de se rappeler qu'un rendez-vous gynécologique n'est pas seulement un examen, mais aussi l'occasion de poser de nombreuses questions et de recevoir des réponses de la part d’un professionnel. Par exemple, avant de commencer à avoir des rapports sexuels, vous pouvez demander quelle est le moyen de contraception le plus efficace et le moins contraignant ou quelles sont les maladies sexuellement transmissibles.

    À quoi vous attendre lors de votre premier rendez-vous chez le gynécologue ?

    En quoi consistera votre premier rendez-vous chez le gynécologue ? La première visite gynécologique commence par un entretien avec la patiente et peut s’ensuivre d’un examen physique général et d’un examen externe des parties génitales. L'examen général permet d'observer, entre autres, le stade de développement sexuel, y compris le type de pilosité. Lors de l'examen gynécologique, le médecin commence par une évaluation des organes génitaux externes. Il observe également la présence et le type de pertes vaginales et, s'il le juge opportun, il peut effectuer un prélèvement en vue d'un examen bactériologique. Le médecin peut également demander des analyses de laboratoire pour vérifier les taux d'hormones. Si la patiente est une jeune fille ou si elle est sexuellement inactive, un examen des organes reproducteurs internes est effectué par échographie, ce qui permet d'évaluer le développement des organes ou, en cas de suspicion, de détecter d'éventuels kystes ou tumeurs. Cet examen peut être réalisé par voie abdominale (il faut alors remplir la vessie) ou par voie rectale. Chez les filles qui ont déjà commencé à avoir des relations sexuelles, il est réalisé au moyen d’une sonde vaginale.

    Questions que votre gynécologue peut vous poser

    Lors du premier rendez-vous chez le gynécologue, celui-ci discute avec vous de vos antécédents médicaux et peut vous poser les questions suivantes :

    • la date de vos premières et de vos dernières règles ;
    • la régularité des règles, si elles sont douloureuses ou non, la durée et l'abondance des saignements ;
    • la date des premiers rapports sexuels ;
    • le type de contraception utilisé, le cas échéant ;
    • les infections antérieures ;
    • les régimes suivis et les fluctuations de poids (en cas de baisse des menstruations pour cette raison, on peut suspecter un trouble du comportement alimentaire).

    Comment vous préparer à votre première consultation gynécologique?

    Vous ne devez rien faire avant une visite ou un examen (interne), si ce n'est noter la date de vos premières règles, la date de vos dernières règles et leur fréquence.

    Vous pouvez également dresser une liste des questions que vous vous posez pour ne pas les oublier.

    Peut-être vous posez-vous des questions sur le développement de vos seins, les douleurs de croissance, vos premières règles, le fonctionnement de votre cycle menstruel ou la pilule. Il n'existe pas de question bête. « Il est impossible de nous choquer », affirme Melisa Holmes, médecin, coautrice de « Girlology Hang-Ups, Hook-Ups, and Holding Out: Stuff You Need to Know About Your Body, Sex & Dating ».

    Pour que votre première consultation gynécologique se déroule au mieux, vous pouvez vous préparer à l’avance :

    • Ne prenez pas rendez-vous pendant vos règles ; le sang peut altérer les résultats des tests. Sauf en cas de règles abondantes et irrégulières, pour lesquelles une visite s'impose.
    • Reportez l'épilation : l'épilation peut provoquer des gonflements et des inflammations qui peuvent gêner les examens du plancher pelvien. Vous n'avez pas à vous inquiéter de votre pilosité, car votre médecin ne vous jugera pas pour cela.
    • Ne vous lavez pas juste avant votre rendez-vous, un changement artificiel des pertes peut rendre le diagnostic plus difficile.
    • Si vous êtes sexuellement active, n'ayez pas de rapports sexuels la veille et n'utilisez pas de lubrifiants vaginaux, car cela peut compliquer l'examen.
    • Notez les dates de vos règles : votre médecin vous posera certainement des questions à ce sujet.
    • Apportez votre dossier médical.
    • Préparez une liste de questions pour le médecin : vous serez sûre de ne rien oublier.

    Que porter lors d'un rendez-vous chez le gynécologue?

    Pour votre première visite gynécologique, portez des vêtements confortables dans lesquels vous vous sentez bien et que vous pouvez facilement retirer. Les vêtements difficiles à enlever ou à mettre représentent un effort supplémentaire pendant le rendez-vous et sont source de stress. Evitez, par exemple, les robes ou chemisiers avec une longue fermeture éclair dans le dos.

    Que se passe-t-il lors d'un examen gynécologique?

    Votre premier examen gynécologique ne concernera probablement pas votre plancher pelvien. Cependant, il peut être nécessaire si vous souffrez de troubles gynécologiques : démangeaisons, règles abondantes et douloureuses. Le gynécologue commence par observer les organes génitaux externes, puis examine le vagin, le col de l'utérus et d'autres organes internes.

    Lors de votre premier examen pelvien interne, vous serez allongée sur le dos, les fesses au bord de la table d'examen. Il se peut que vous deviez mettre vos pieds dans deux étriers métalliques afin que vos jambes soient pliées et écartées. On vous demandera peut-être de porter une robe de chambre en papier et vous serez recouverte d'un drap pour préserver votre intimité. L'examen se divise en deux parties :

    Examen du vagin et du col de l'utérus

    Le gynécologue introduit un spéculum fermé (un instrument en métal ou en plastique qui ressemble à une pince) dans votre vagin. Il ouvre ensuite le spéculum pour écarter les parois vaginales, afin d'examiner l'intérieur et de s'assurer que les parois, les pertes et le col de l'utérus sont sains. Si vous avez 25 ans ou plus, ou si vous avez eu votre premier rapport sexuel il y a environ trois ans, le médecin peut utiliser une petite brosse pour prélever des cellules de votre col de l'utérus afin de réaliser un frottis cervical.

    Examen bimanuel

    Après avoir retiré le spéculum, le gynécologue glisse un ou deux doigts gantés et lubrifiés dans le vagin. De l'autre main, il exerce une pression sur l'abdomen depuis l'extérieur. Il peut ainsi vérifier que les trompes de Fallope, l'utérus et les ovaires sont dans la bonne position et qu'il n'y a pas de gonflements ou d'excroissances. Le médecin vérifie également la présence de douleurs. Lorsque vous prenez rendez-vous pour votre examen, demandez ce que vous devez faire si vous avez vos règles. Certains médecins peuvent vous demander de reporter votre rendez-vous si vos règles sont abondantes. Le sang menstruel peut altérer les résultats d'un frottis.

    3 façons de se détendre pendant un examen gynécologique

    Un examen pelvien peut être gênant, mais il ne doit pas être douloureux. L’important est de se détendre. Si vous êtes stressée pendant un examen, suivez les conseils du Dr Holmes :

    Respirez lentement et profondément, la respiration peut vraiment vous aider à vous détendre et à relâcher les muscles du plancher pelvien.

    1. Respirez lentement et profondément, la respiration peut vraiment vous aider à vous détendre et à relâcher les muscles du plancher pelvien.
    2. Laissez vos jambes se détendre et s'ouvrir au maximum, baissez vos jambes, le fait de placer votre corps plus bas facilitera le relâchement de vos muscles.
    3. Ne serrez pas les fesses. « Si vous serrez les fesses, elles se resserrent autour du spéculum », explique-t-elle.

    Si vous êtes très stressée, demandez à votre gynécologue s'il accepte que vous écoutiez de la musique pendant l'examen. La distraction peut avoir un effet apaisant. N’oubliez pas que vous pouvez faire part à votre médecin de votre anxiété et de votre gêne, qu'il s'agisse ou non de votre premier examen gynécologique.

    Confidentialité et honnêteté

    N'oubliez pas que tout ce dont vous discutez avec votre gynécologue au sujet de votre corps, de votre sexualité ou de toute autre question privée est totalement confidentiel. Si votre mère vous accompagne lors de votre consultation, le gynécologue lui demandera probablement de quitter la pièce pour pouvoir parler de certains de ces sujets. Il est important d'être honnête, car de nombreux facteurs peuvent affecter votre santé féminine, et votre santé en général !

    Le confort et une protection efficace contre les fuites pendant les règles sont essentiels pour renforcer votre confiance et votre bien-être, surtout si vos règles ont tendance à être abondantes. Les serviettes hygiéniques Always Platinum Taille 3 ont tout ce dont vous avez besoin et bien plus encore : des ailettes souples, le système « Zero Feel », un cœur absorbant et une feuille supérieure faite d'un matériau non tissé doux avec des centaines de micro-coussins. Essayez-les !

    Gestion des cookies